Jean-Gabriel Saint Martin

Parcours...

Jean-Gabriel Saint Martin découvre le chant au sein du Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris sous la direction de Francis Bardot. On lui confie plusieurs rôles de soliste enfant dans Die Zauberflöte, Tosca à l’Opéra Bastille ou au Festival d’Aix en Provence et collabore alors avec des artistes prestigieux comme William Christie, Friedmann Layer, Robert Wilson ou encore Robert Carsen.


Il travaille sa voix de baryton avec Nicole Fallien, et obtient parallèlement une Maîtrise de Droit Privé à l’université Paris II en 2003.


Il intègre le CNSM de Paris en chant dans la classe de Pierre Mervant en 2005, et se perfectionne dans le répertoire de musique ancienne auprès de Michèle Ledroit au CRR de Strasbourg, ainsi qu'à la Fondation Royaumont avec Gérard Lesne et Rachid Safir, ou bien à l’Académie Baroque d’Ambronay avec Martin Gester.


Sur scène, il débute en 2007 avec la Compagnie les Brigands dans Ta Bouche, La SADMP et Chonchette. Il interprète par ailleurs Papageno dans Die Zauberflöte, Guglielmo dans Cosi Fan Tutte, l'Horloge Comtoise et le Chat dans L’enfant et les Sortilèges de Ravel en tournée en France. Au Théâtre du Châtelet, il participe à Véronique de Messager mis en scène par Fanny Ardant, The Fly de Howard Shore dirigé par Placido Domingo et mis en scène par David Cronenberg mais aussi à Pastorale, opéra contemporain de Gérard Pesson (Hylas) sous la direction de Jean-Yves Ossonce et mis en scène par Pierrick Sorin.


Membre de l'Opéra Studio de l'Opéra National du Rhin de 2009 à 2011 sous la direction de Vincent Monteil, il apparaît à l’OnR dans de nombreuses productions: Richard III de Battistelli mis en scène par Robert Carsen, Aladin et la lampe merveilleuse de Nino Rota, Ariadne auf Naxos de R. Strauss, Il Matrominio Segretode Cimarosa (Il Conte Robinson) Ali Baba ou les Quarante Voleurs de Cherubini (Ours-Khan), Don Pasquale de Donizetti (Dottore Malatesta)Hamlet de Thomas (Horatio) ou Carmina Burana de Orff et le Requiem de Duruflé.


En 2011, il est nommé « Révélation Classique  – Artiste Lyrique » par l’Association Artistique de l’ADAMI.


Il participe ensuite à la reprise de La Traviata aixoise (Marchese d’Obigny) à l’Opéra de Dijon et Caen dans la mise en scène de Jean-François Sivadier, et débute à l’Opéra National de Lyon ainsi qu’au Festival d’Aix en Provence dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel.


Il retrouve l’ONR pour Der Ferne Klang de Franz Schrecker (Gesang des Bariton) et Die Zauberflöte de Mozart (Zweiter Priester). Par ailleurs, il participe à la tournée en France et à l’étranger du spectacle aixois de l’Enfant et les Sortilèges et incarne par ailleurs Guglielmo dans Cosi fan Tutte, ou encore Belcore dans L’Elisir d’Amore avec Opera Fuoco sous la direction de David Stern.


Avec l’ensemble Le Concert d'Astrée sous la direction d'Emmanuelle Haïm, il participe aux productions de Thésée de Lully au Théâtre des Champs Elysées et à l'Opéra de Lille, Dardanusde Rameau à l'Opéra de Lille, à Caen et Dijon et plus récemment Agrippina de Haendel (Lesbo) à l’Opéra de Dijon et Lille dans une mise en scène de Jean-Yves Ruf.


En 2013, il fait ses débuts à l’Opéra National de Paris dans la reprise au Palais Garnier de Giulio Cesare de Haendel (Curio) avec le Concert d’Astrée sous la direction d’Emmanuelle Haïm et dans une mise en scène de Laurent Pelly.


Il se produit en 2014 dans La Maison des Morts de Janacek à l’Opéra National du Rhin (Un forçat jouant Don Juan) sous la direction de Marko Letonja et dans une mise en scène de Robert Carsen ou encore dans le rôle-titre du Don Giovanni de Mozart avec Opéra en Plein Air mis en scène par Patrick Poivre d’Arvor et Manon Savary, Les Boréades de Rameau (Borilée) en version concert au Festival d’Aix en Provence, à l’Opéra Royal de Versailles et à la Philharmonie de Cracovie en Pologne sous la direction de Marc Minkowski avec les Musiciens du Louvre, La Vie Parisienne et La Traviata à l’Opéra National du Rhin,  Cléopâtre de Massenet en version concert au Théâtre des Champs-Elysées à Paris et Le Cid de Massenet à l’Opéra National de Paris sous la direction de Michel Plasson, ainsi qu’au Festival de Radio-France à Montpellier dans Fantasio ou Ba-ta-clan d’Offenbach.


Lors de la saison 2016/2017, on a pu l'entendre à l'Opéra de Saint-Etienne dans Aladin et la Lampe Merveilleuse de Nino Rota (Le Génie de l'Anneau) dirigé par Laurent Touche et mis en scène par Julien Ostini, au Théâtre de l'Odéon de Marseille dans Ba-ta-clan et Monsieur Choufleuri  d'Offenbach sous la direction de Jean-Christophe Keck, ou encore dans Blanche-Neige à l'Opéra National du Rhin sous la direction de Vincent Monteil et dans une mise en scène de Waut Koecken.


Pour la fin de la saison, il sera à l'affiche de Salomé de Richard Strauss (1er soldat) à l'Opéra National du Rhin dans une mise en scène d'Olivier Py, incarnera le rôle-titre des Noces de Figaro au Centre Lyrique de Clermont-Auvergne et au Festival de Saint-Céré, sera Moralès dans Carmen à l'Opéra de Rennes.


Février 2017